Un cheval doit-il vivre au pré avec ses congénères pour être "heureux" ?

Pas nécessairement ... mais attardons nous un peu sur la définition du mot "heureux". Etre heureux, pour un cheval, consiste à vivre dans un environnement qui lui permet de satisfaire ses besoins. On peut les classer en cinq catégories: les besoins de sécurité, de relations, de subsistance, de récupération et de détentes.

Bien entendu, le cheval pourra naturellement trouver son bonheur s'il a deux-cent hectares à sa disposition, qu'il est en présence d'autres chevaux de tous âges et de tous sexes ... mais nous pouvons rarement lui offrir de telles conditions de vie.

Un cheval au box, à qui l'on offre suffisamment d'exercice, qui a l'occasion d'avoir des contacts avec d'autres chevaux et dont l'alimentation lui prend assez de temps pour être ingérée peut parfaitement être heureux.

D'après JC Barrey, plus d'informations sur le site de La Station Pluridisciplinaire des Metz (http://www.stationdesmetz.org/). Cherchez la rurique "Ethologie Equine, Bibliographie". Il n'est malheureusement pas possible d'établir un lien direct vers les articles.