L'anti-gymnastique® Thérèse Bertherat

L'anti-gymnastique® Thérèse Bertherat est une pratique corporelle qui vise à libérer le corps de ses tensions. Difficile de qualifier l'anti-gymnastique® tant il s'agit d'une méthode originale. On pourrait peut-être la qualifier de relaxation active ou de conscientisation corporelle. C'est une méthode d'introspection du corps où les sensations, les émotions et la connaissance sont indissociables. Le corps et l'esprit participent à part entière à cette exploration par le mouvement.

L'anti-gymnastique® nous invite à un voyage à travers notre corps et son histoire.

Notre corps réagit constamment aux divers évènements de la vie, depuis nos premiers jours. Crispations, raideurs, douleurs musculaires nous fatiguent, nous tassent et brisent nos élans ! Partant du principe que rien n'est irréversible et que nous pouvons être acteur de nos changement, l'anti-gymnastique® nous aide à retrouver mobilité et vitalité.

Lors d'une séance, vous localisez vous-même vos nœuds musculaires et inhibitions, et trouvez peut-être leur origine dans votre histoire personnelle. A travers de petits mouvements précis, rigoureux et variés, chacun est invité à dénouer l'écheveau de sa musculature. Le praticien décrit oralement les mouvements ou les postures, le travail peut s'effectuer avec des petites balles de liège ou de graines, des coussins en balle d'épeautre, des batons, etc. Chacun fait les mouvements à son propre rythme, en fonction de ses possibilités du moment et sans objectifs de performance. Il est même parfois plus intéressant de « rater » un mouvement et de découvrir ce que notre corps ne peut pas encore faire, ce qu'il n'ose pas faire, ce qu'il a oublié...

La presse belge parle de l'antigymnastique (2016). Le Vif a interviewé ma collègue Françoise Bouvez : Lien vers l'article

Historique de l'anti-gymnastique

C'est dans les années 70 que Thérèse Bertherat, kinésithérapeute crée l'anti-gymnastique en se basant sur une connaissance précise du corps et de son fonctionnement musculaire sur fond de psychologie. La pratique s'inspire des travaux de la kinésithérapeute Françoise Mézèire (vision globale du corps, notion de chaîne musculaire prostérieur), et du psychanalyste W. Reich (cuirasses corporelles) et vise à révèler son vrai corps, harmonieux, équilibré et autonome.

Thérèse Bertherat est l'auteur du Corps à ses raisons, paru en 1976 aux éditions du Seuil qui fût un best -seller mondial venant bousculer la vision du corps.

Aujourd'hui plus de trente ans après sa création, l'antigymnastique est connue et pratiquée dans le monde entier et reste toujours aussi novatrice et anticonformiste. Elle propose de vivre son corps, de mieux l'habiter et de cesser de vouloir le dresser, le sculpter. Elle vise à mieux être, plutôt que de paraître, se réapproprier notre corps qui est somme toute notre première maison ! La méthode se base sur l'éveil sensoriel et la prise de conscience, c'est un travail de prévention qui se pratique en petit groupe, et s'adresse à tous, quel que soit l'âge.

Quelques lectures

Le Corps à ses raisons, Thérèse Bertherat, Point Seuil (2008)
Le Repaire du Tigre, Thérèse Berthera, Seuil. Epuisé.A télécharger sur le site de l'anti-gymnastique.
Et bien entendu le site de Thérèse Bertherat www.antigymnastique.com.